Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sud-Loire Les garagistes non-déclarés auraient revendu 2300 voitures d'occasion

0 26.01.2016 18:16
Les gendarmes ont multiplié les investigations

Les gendarmes ont multiplié les investigations

Photo illustration PO

Quelque 2300 voitures auraient revendues sous le manteau en trois ans, pour un montant total de 9 millions d'euros de chiffre d'affaires. Trois suspects ont été interpellés lundi. 

Ce sont les gendarmes de la communauté de brigades du Pellerin qui ont tiqué les premiers.

C’était il y a plus de trois ans.

Assistés de la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Rezé, ils ont passé des mois et des mois à enquêter autour de ces trois garages, qui leur paraissaient suspects. Et pour cause.

Au total, les suspects auraient écoulé 2 300 véhicules en trois ans pour un chiffre d’affaires évalué à neuf millions d’euros. « Ils achetaient des voitures de petite cylindrée dans la région Ouest et une fois ces véhicules réparés, ils les revendaient entre 2 000 à 3 000,00 € » rapporte un proche de l’enquête. Ensuite, les chèques allaient "directement dans leurs poches". 

Deux garages, situés à La Montagne et Saint-Jean-de-Boiseau, ont depuis été fermés. Un troisième, à Haute-Goulaine, se trouvait toujours en activité. Au total, lundi, sept personnes ont été interpellées, avant d’être placées en garde à vue. Quatre ont été entendues, avant d’être remises en liberté. Les trois autres, âgées de 29 à 35 ans, ont été présentées à un juge hier, en vue de mises en examen pour « abus de bien social » et « travail dissimulé ». 

 

Plus d'informations mercredi 27 janvier dans Presse Océan 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.