Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Transports Nouveau recul du trafic pour le port de Nantes-Saint-Nazaire

0 15.01.2016 17:16
Le trafic roulier a reculé de 40 % en 2015

Le trafic roulier a reculé de 40 % en 2015

Photo André Bocquel-GPMNSN

L’activité du port de Nantes-Saint-Nazaire a de nouveau marqué le pas en 2015.
Depuis 2005, année record avec près de 35 millions de tonnes, le trafic portuaire ne cesse de chuter. L’an dernier, il a atteint 25,3 millions de tonnes, accusant une nouvelle baisse de 4,4 % par rapport à 2014.
Les trafics énergétiques, qui assurent toujours les deux tiers de l’activité du port, ont chuté de 8 % en 2015. Principale explication : l’arrêt technique de la raffinerie de Donges, qui a affecté les importations de pétrole brut, en recul de 11 %. Divisé par six depuis 2010, le trafic de gaz naturel importé par le terminal méthanier Elengy de Montoir ne pèse plus qu’un million de tonnes, pour une capacité de 6 millions de tonnes. Et les importations de charbon destiné à la centrale EDF de Cordemais, en travaux, ont chuté de près 34 %.
Autre contre-performance du port en 2015 : la chute de 40 % du trafic roulier (transports de camions), principalement lié à l’arrêt, en septembre 2014, de la ligne Montoir-Gijon (Espagne). Le lancement en janvier 2015 d’une 3e rotation hebdomadaire entre Montoir et Vigo a néanmoins permis d’augmenter le trafic de 31 % sur cette ligne.
La faible activité du marché du BTP a aussi entraîné une baisse de 13,4 % du trafic de vracs destinés à la construction. Le sable de mer recule de 10,6 %, le ciment de 17,4 %.
Le trafic conteneurs progresse quant à lui de 2,4 %, en partie grâce à la progression des exportations vers l’Afrique de l’Ouest via les porte-conteneurs de CMA-CGM.
Parmi les bonnes nouvelles, à noter la reprise du trafic céréales, qui a atteint en 2015 un niveau record : 1,9 million de tonnes ont transité par les silos de Roche-Maurice, Montoir et Saint-Nazaire. « Cette forte croissance (+ 29,3 %) s’explique par une demande toujours plus forte des pays du Maghreb et par la confirmation de l’intérêt asiatique pour les céréales françaises », explique le port.
Par ailleurs, les importations de vracs solides destinés à l’alimentation animale ont progressé de 19 % l’an dernier. Une hausse principalement portée par une part conséquente des tourteaux de soja brésilien.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.