Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Treillières Sauver le château

0 27.05.2015 10:30
  • François Allard, devant le château à l'abandon dans la vallée de Gesvres. Photo PO-CT

    François Allard, devant le château à l'abandon dans la vallée de Gesvres. Photo PO-CT

  • François Allard, devant le château à l'abandon dans la vallée de Gesvres. Photo PO-CT

    François Allard, devant le château à l'abandon dans la vallée de Gesvres. Photo PO-CT

L'association Renaissance du Haut Gesvres cherche des solutions pour restaurer le château à l'abandon.

C'est un travail de longue haleine. Une association se penche sur le château construit en 1837 et inutilisé depuis plus de trente ans. Finie l'époque où des familles bourgeoises y vivaient, au cœur du beau parc du haut Gesvres. Ce château, - non loin du centre-ville de Treillières (7 500 habitants) et néanmoins excentré -, est parfois méconnu des nouveaux venus.

« On a créé l'association en octobre 2014 pour trouver des solutions à la réhabilitation de ce site, qui n'est pas classé », note François Allard, président de l'association, « on veut réveiller les consciences. Des exemples de réhabilitation ailleurs en France montrent que c'est possible, même si ça peut prendre quinze, vingt ans ».

 L'association, qui compte aussi beaucoup d'élus dont le maire comme adhérents, se réjouit de la pose d'une première fenêtre en juin. Un concert est organisé le 4 juillet sur le site pour trouver des fonds.

http://renaissanceduhautgesvres.fr/ Adhésion 10 euros.

Plus d'informations dans Presse Océan de mercredi 27 ami (éditions Nantes Nord et Nantes métropole)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.