Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Un motard contrôlé à 200 km/h entre Pornic et Nantes

10 17.08.2012 11:07

Jeudi, à 18 h, la brigade motorisée de Pornic a surpris une moto sportive ciculant en direction de Nantes à... 200 km/h.

Ce au lieu des 110 km/h autorisés sur la RD 751, à hauteur de Saint-Hiliare-de-Chaléons.

Le conducteur, âgé de 23 ans et domicilié dans la région nantaise, a fait l'objet d'une rétention du permis et d'une convocation devant le tribunal de police de Saint-Nazzaire.

Commentaires (10)

Bonjour Jane, heureux du retour!
Gilbert de Mont... sam, 18/08/2012 - 10:45

Il y avait tatie Danielle et mon pseudo mériterait tonton Daniel. mais je suis de la génération du mamy ( pour les féministes) et papy boom. Il paraît que je risque la limite d'âge de l'euthanasie de pouvoir " bénéficier" d'une retraite. Piaf! Oui surtout du : " Non je ne regrette rien" chanté du 1er REP d'Alger d'un" putsch avorté".

Actualité: Suite à la bénédiction des motards, il est survenu des accidents chez eux. En outre, je pense que les épitaphes ne doivent pas manquer avec la plaque qui présente l'image d'une moto.

Bonne journée!

Il avait même un blouson!
Gilbert de Mont... ven, 17/08/2012 - 20:12

L'homme A La Moto
{Refrain:}
Il portait des culottes, des bottes de moto
Un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
Sa moto qui partait comme un boulet de canon
Semait la terreur dans toute la région.

Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"
Il avait une petite amie du nom de Marie-Lou
On la prenait en pitié, une enfant de son âge
Car tout le monde savait bien qu'il aimait entre tout
Sa chienne de moto bien davantage...
{au Refrain}

Marie-Lou la pauvre fille l'implora, le supplia
Dit : "Ne pars pas ce soir, je vais pleurer si tu t'en vas..."
Mais les mots furent perdus, ses larmes pareillement
Dans le bruit de la machine et du tuyau d'échappement
Il bondit comme un diable avec des flammes dans les yeux
Au passage à niveau, ce fut comme un éclair de feu
Contre une locomotive qui filait vers le midi
Et quand on débarrassa les débris...

On trouva sa culotte, ses bottes de moto
Son blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
Mais plus rien de la moto et plus rien de ce démon
Qui semait la terreur dans toute la régio

Tout ça quand même !
JANE DOE ven, 17/08/2012 - 20:45

En réponse à Gilbert de Montplaisir - Il avait même un blouson!

Ben dis donc, Gilbert, tu fais fort pour ton retour ! T'as mis combien de temps à taper tout ça ? Pas de copier/coller ? Et puis, sauf le respect que je dois (à ton probable grand âge), ça m'a pas l'air très très récent cette chanson ? Tu ne dis pas qui déclame ça ? Tu ne serais pas de la Génération Edith Piaf par hasard ?

pas de prison, mais un stage avec les accidentés de la route
totolariflette (non vérifié) ven, 17/08/2012 - 15:01

j'ai plus de 40 ans, et j'en vois tous les jours, des cingles comme lui. Il pense qu'ils sont les plus forts de monde en allant aussi vite, mais le jour ou un enfant traversera devant eux à cette vitesse, il sera trop tard pour pleurer.
Qu'on leur confisque leur machine, et que l'on interdise de conduire pendant plusieurs années, et là ils réfléchiront un peu.
On a tous faits dès excès de la vitesse,mais la sur la route bleue(qui est très meurtrière), c'est un énorme excès, Arrêtons le massacre, avant !!!
.De plus , ce n'est pas le seul ces derniers temps, à avoir été arrêter par les forces de police et de gendarmerie.
Que les jeunes qui veulent boire, ou faire les fous sur les routes méditent avant de passer à l'acte.

de plus, la prison ne sert à rien, mais un stage dans un centre de rééducation fonctionnelle des accidentés de la routé, en feraient réfléchir beaucoup.

Excès de vitesse
JANE DOE ven, 17/08/2012 - 12:58

Ce n'est pas une rétention de permis qui aurait dû être effectuée. Même sans le papier rose, rien ne l'empêchera d'enfourcher sa machine. Une confiscation de l'engin aurait été plus efficace. Sans leur joujou, ces débiles de la vitesse ne sont plus rien. Que ce soit en campagne ou en ville, ils s'en fichent comme de leur première trottinette, ils foncent, souvent pour le pire.

et re v'lan
Kryssian Wigbhert mar, 21/08/2012 - 12:03

En réponse à Mike - Motos

faudrait aussi interdire les voitures, les ascenseurs, les escaliers, les échelles, les rues sans passages piétons, les piétons, les cyclistes, les vélos (pas les tandems), les couteaux, les fourchettes, les tasses sans queue, les casseroles à queue pivotante, l'eau chaude, l'eau froide, combler les mares, assécher la mer, raser les montagnes, euthanasier les pisses-froids etc, etc,

Ouf !
JANE DOE mar, 21/08/2012 - 20:27

En réponse à Kryssian Wigbhert - et re v'lan

Le tandem est sauf ! Ton énumération à la Prévert m'a laissée perplexe. La situation des "tasses sans queue" m'a profondément attristée... Elles ne savent pas ce qu'elles perdent, la vie est une dure lutte ! Par contre, je suis très intéressée par les "casseroles à queue pivotante"...Comment ça marche ?

Jane
Kryssian Wigbhert mer, 22/08/2012 - 20:34

En réponse à JANE DOE - Ouf !

pour les casseroles à queue pivotante je pourrai te proposer une démonstration, mais j'ose pas quand même...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.