Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Une fillette privée de cantine près d'Angers : les enseignants scandalisés

3 22.02.2013 09:08
Une fillette privée de cantine près d'Angers : les enseignants scandalisés

Une fillette privée de cantine près d'Angers : les enseignants scandalisés

Capture Google Maps

Une fillette de trois ans, scolarisée à l'école de Feneu, près d'Angers, a été empêchée la semaine dernière de prendre un repas à la cantine, au motif qu'elle n'y est pas inscrite. L'affaire s'est nouée vendredi 15 février, vers 11h30 informe Le Courrier de l'Ouest.

Une maman, Christiane Dentier, a dû se rendre au CHU d'Angers pour y faire soigner un de ses enfants. Elle a prévenu l'école où est scolarisée sa fille Océane qu'elle ne pourrait pas venir la chercher pour le repas de midi. Selon la mère, le directeur de l'établissement a contacté la mairie et "cela ne semblait pas poser de problème".

Cet élément a été démenti par le maire Bernadette Coiffard : "La mairie n'a pas été prévenue". Quoi qu'il en soit, la fillette s'est rendue à la cantine, mais les employés communaux se sont étonnés de sa présence alors qu'elle n'y est pas inscrite.

"Une bêtise"

L'adjointe aux affaires sociales s'est déplacée à la cantine, en a fait sortir la fillette avant de la conduire dans le local où se trouvait le directeur, à la stupéfaction des enseignants. "Elle ne voulait pas que la petite fille mange, sous prétexte qu'elle n'était pas inscrite. Evidemment, avec les enseignants présents, on a partagé notre repas avec l'enfant", a raconté Mathieu Benoit, le directeur de l'école.

"C'est la première fois que je vois ça", a dit le directeur. "Cet excès de zèle de l'élue est inadmissible", a déclaré Marie Paul, la présidente de l'association des parents d'élèves. Pierre Benoiton, adjoint aux affaires scolaires, a estimé que sa collègue du conseil municipal "avait traité les choses plutôt de manière administrative que de manière humaine. Elle m'a contacté le soir-même et m'a dit qu'elle avait fait une bêtise et que c'était une erreur". De son côté, le maire a estimé que "dans cette affaire", les responsabilités étaient partagées à "50-50".

Commentaires (3)

Jane Doe
g.voisin sam, 23/02/2013 - 22:44

Je suppose que si cette petite fille était allergique, sa maman en aurait très certainement informé la direction de l'école.
Concernant les "leçons" que vous souhaitez donner, je vous invite à vous rendre sur le site du journal "Ouest-France", alors, vous constaterez que la majorité des internautes intervenant sur ce triste fait divers sont d'accord avec mes propos.

Honte à cette élue
g.voisin ven, 22/02/2013 - 17:15

La maman d'Océane avait averti l'école.
Sa petite fille devait manger à la cantine, car elle ne pouvait pas venir la chercher le midi, emmenant un autre enfant à l'hôpital.
A la lecture de l'article, Madame le maire semble affirmer que l'école n'avait jamais prévenu de ce "repas" supplémentaire et que les responsabilités étaient à 50-50.

Et alors, une commune est-elle à un repas près ?
Des économies sont sans aucun doute possibles ailleurs.
Mais de quel droit peut-on priver un enfant de manger ?

L'attitude de cette élue, malgré le soutien de Madame le maire, est déplorable.

On ne peut que féliciter le directeur de l'école, MATHIEU BENOIT, ainsi que son équipe enseignante.
Ensemble, ils ont refusé qu'Océane reprenne l'école l'après-midi le "ventre vide". Eux, au moins, ont su partager leur repas. Bravo à vous tous.

Quant à l'adjointe aux "affaires sociales", elle n'est pas digne de ce poste.
En conscience il lui faut présenter sa démission (pour faute grave), démission que Madame le maire ne doit pas refuser.

Non ! Breton ! Analyse dramatisée avec "trémolos" ! (Cosette ?)
JANE DOE sam, 23/02/2013 - 20:53

En réponse à Bretonnantais - Honte à cette élue

"La maman avait averti l'école". Et alors ? C'est une bonne excuse ? Supposons que cette petite fille ait été allergique à un aliment et qu'elle ait eu un problème quel qu'il soit ? Qui est responsable ? Les parents auraient aussitôt porté plainte contre l'école ! ça se passe comme ça maintenant, les parents sont très procéduriers. Si cette maman a eu un souci avec un autre de ses enfants, ce n'est pas à l'école de le régler. Comment faisait-on autrefois, sans qu'il faille remonter au XIXème siècle ? Ce qu'aurait dû faire cette maman, c'est de donner à sa fille un "panier-repas" ou la confier au papa, une soeur, une voisine etc.. . Beaucoup de jeunes parents considèrent que tout leur est dû et se déresponsabilisent. La cantine ? Bof ! c'est comme un self, quand on en a besoin, limite Mac-Do ! Bien sûr que les profs ont été sympas de la "nourrir" ! "NOURRIR" ? Mon Dieu, serions-nous au fin fond d'un pays démuni de tout ? Réaction disproportionnée ! Sa vie a-t-elle été menacée ? Elle ne risquait pas de mourir de faim quand même ! Oh ! Oh !!! Revenez sur terre ! Faites un petit tour dans certains pays ! Dans toutes les écoles primaires, il y a un placard à gâteaux et en-cas. Le problème n'est pas là ! Il faut voir un peu plus loin que le bout de son nez. Certes, il peut y avoir des dysfonctionnements. Vous êtes parfait ? Non ! Vous faites peut-être partie de la tribu des "Yaca" et des "Faucons" ? L'Adjointe au Maire a fait preuve de responsabilité dans l'exercice de ses fonctions. Elle n'a pas à démissionner. Je pense surtout qu'il faudrait éduquer les parents ! Arrêtons de se plaindre à tout bout de champ et d'accuser les autres pour tout et n'importe quoi, façon Ponce Pilate !

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.