Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Vertou Nouvelles rumeurs de vente autour de la BN

0 13.01.2017 16:30
La BN emploie 422 salariés dans son usine de Vertou

La BN emploie 422 salariés dans son usine de Vertou

Archives PO-NB

Les syndicats de la BN s’interrogent après la venue de nouveaux visiteurs dans l’usine de biscuits de Vertou, en début de semaine.
Lundi, un groupe de six personnes a visité la Biscuiterie nantaise, à Vertou. Accompagnés du directeur du site, les mystérieux visiteurs ont pris "de nombreuses photos".
De quoi relancer les rumeurs sur une possible vente de la BN, comme il y a deux mois. À l’époque, Le Figaro avait annoncé que le groupe turc Yildiz, propriétaire depuis 2014 de l’usine fabriquant le célèbre Choco, était sur le point de la céder au groupe hollandais Continental Bakeries.
Une information démentie début décembre par la direction d’United Biscuits France, filiale de Yildiz, devant le comité d’entreprise. Tout en reconnaissant que le site de Vertou et la marque BN intéressaient des investisseurs.
Hier, lors d’une réunion du CE, les syndicats de la BN ont donc interrogé le directeur de l’usine sur l’identité de ces nouveaux visiteurs. Mais ce dernier a refusé de leur répondre, arguant d’une "nécessaire confidentialité".
D’où l’agacement des syndicats (CGT, CFDT, CFE-CGC) qui rappellent que la direction s’était engagée à être « transparente et loyale envers les élus du personnel » concernant tout projet de cession.

"La BN n’est pas seulement un objet commercial que l’on peut vendre ou dépecer à volonté, soulignent-ils. C’est une entreprise avec un savoir-faire vieux de 120 ans, des outils de production performants, 422 emplois directs, des dizaines de sous-traitants, des intérimaires et de nombreux emplois induits chez ses fournisseurs".
Histoire de mettre la pression sur le groupe, les syndicats appellent les salariés de la BN à cesser le travail, jeudi prochain, et à participer à une assemblée générale. En espérant que leurs dirigeants profitent de cette occasion pour "répondre à leurs interrogations".

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.