Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Vigneux-de-Bretagne Roms : climat à apaiser

0 17.04.2014 23:15
Le maire Joseph Bézier, les responsables de l’association Solidarom et une partie des habitants du 16 rue Anne-de-Bretagne. Phot

Le maire Joseph Bézier, les responsables de l’association Solidarom et une partie des habitants du 16 rue Anne-de-Bretagne. Phot

Photo PO-RC

La municipalité et l’association Solidarom travaillent de concert pour dessiner l’avenir des familles de la Pâquelais à Vigneux-de-Bretagne. Le nouveau maire (SE) de Vigneux-de-Bretagne le concède sans fard : "La question des roms est revenue de façon récurrente lors de la campagne municipale. C’est une période pendant laquelle les gens sont un peu plus à cran. Cela va se calmer". L’apaisement. Le terme tourne en boucle dans la bouche de Marie-Joëlle Potiron, co-présidente de Solidaroms. L’association épaule les familles roms installées dans l’ancienne école communale depuis juin 2011. Huit adultes et sept enfants vivent ici en caravane. Le 6 avril, ils ont été tirés du lit au milieu de la nuit par un groupe d’intrus virulents. Antenne de télévision brisée, poubelles déplacées, fauteuil jeté dans la rue… Cet "acte d’intimidation " a fait l’objet d’un dépôt de plainte en gendarmerie. "Le contexte national aidant, certains s’autorisent à dire tout haut ce qu’ils pensaient avant tout bas."

"Ce type d’agissements n’est pas acceptable et je les condamne, déclare Joseph Bézier. Il n’a jamais été question dans notre discours de faire partir ces familles. Ce que l’on dit, c’est qu’à terme nous aurons besoin du foncier de l’ancienne école dans le projet d’agrandissement de l’école Charles-Perrault. Nous héritons d’une situation et allons la gérer."

Plus d'informations dans Presse Océan de vendredi 18 avril (éditions Nantes métropole et Nantes Nord)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.