Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Euro 2016 Le billet de notre envoyé spécial : Jour 17 – Lyon repeint en vert

0 26.06.2016 14:48
Les supporters irlandais sont, eux aussi, à la maison.

Les supporters irlandais sont, eux aussi, à la maison.

Samedi 25 juin. Veille de France-Irlande. Dans la journée, le sélectionneur irlandais s’est agacé du peu de places allouées aux fans venus d’Eire. Ils ne seront, a priori, que 4 600 dans le stade.

Dans Lyon, le soir, ils sont plus, bien plus. Ils sont partout. Il y a un quartier à Lyon, sur les quais de Saône, avec une enfilade de bars irlandais. Ce n’était pas l’endroit où circuler, ni habiter d’ailleurs, en ce samedi soir.

De 20h à tard dans la nuit, tout le répertoire y passe, parce que ce peuple de chanteurs-nés ne s’arrête jamais. « Stand up for the boys in green », réactualisé en « stand up for the french police », sur l’air de Go west des Pet shop boys. Le désormais légendaire « Will Grigg’s on fire », apparemment adapté à l’un des leurs, un gars du sud. Comprendre lequel est compliqué, l’accent n’aide pas, le reste non plus. Et tellement d’autres airs venus d’Eire.

Après avoir retourné Bordeaux, où la légende raconte qu’ils y transformaient l’eau en bière et aidaient aux ravitaillements houblonnés en formant une chaîne humaine, les Irish fans ont enflammé la capitale des Gaules, des chœurs aux quatre coins de la ville, par groupes de dix.

Mercredi dernier, ils pleuraient de joie avec leurs joueurs et le sélectionneur Martin O’Neill, à Lille, après le but libérateur de Robbie Brady, un héros depuis, bien sûr. Ce dimanche, ils sont là, de retour, pinte(s) à la main. Pour le foie, c’est peut-être exigeant, mais pour la foi c’est essentiel. Elle est sans limite.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.