Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Euro 2016 Le Portugal prive la France de son Euro au bout des prolongations

0 10.07.2016 23:33
La France a perdu la finale de son Euro face au Portugal, 1-0 après prolongations.

La France a perdu la finale de son Euro face au Portugal, 1-0 après prolongations.

Photo Nathalie Bourreau

Au bout d’une rencontre étouffante prolongée jusqu’au bout de la nuit, le Portugal a privé la France de son Euro. Eder, d’une frappe de 25 mètres, a douché les espoirs français (0-1).

Que c’est cruel. La France perd son Euro au bout d’une soirée qui est devenue de plus en plus crispante à mesure que les actions des Bleus échouaient sur la défense portugaise, jusqu’au dénouement, terrible, implacable. Cette prolongation irrespirable et cette frappe soudaine, violente, précise et décisive d’Eder qui a fait mouche à la 109e (0-1).

Un but qui ne laisse, et c’est le pire, que des regrets aux Bleus qui ont dominé l’essentiel de la rencontre. Mais le gardien Rui Patricio s’est montré infranchissable, devant la tête de Griezmann (10e), les déboulés et les frappes surpuissantes de Sissoko, ou la tête encore de Griezmann (66e) juste au-dessus. Et quand il s'est retrouvé battu, c'est le poteau qui l'a sauvé, comme sur la frappe de Gignac tout au bout des arrêts de jeu (90e+2), qui aurait plongé la France dans l'euphorie.

Et côté portugais ? Rien, à part quelques centres dangereux… et la sortie de Cristiano Ronaldo sur blessure à la 25e, fait majeur de la première période.

La rencontre ne pouvait basculer que sur un coup de dé, un coup du sort ou de génie. On l’espérait côté français mais c’est donc le Portugal qui s’impose et remporte son premier trophée, sans sa star mais avec un réalisme impressionnant, le même dont ils su faire preuve en 8e face à la Croatie, en quart face à la Pologne et en  demi-finale contre le Pays de Galles.

La France trébuche donc sur la dernière marche et la chute est très rude. Comme lors de sa dernière finale, en 2006 face à l'Italie lors du mondial allemand. Quelle tristesse de se quitter là-dessus, mais on vous dira que c’est le sport. La triste loi du sport.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.